The law of the street
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Hey les patates douces, les citoyens n'ont encore personne et Tae Oh s'embete tout seul chez les Léviathan. Previliegiez les deux groupes. Sinon, on n'accepte plus d'homme de main chez les daemonis (surtout si ce sont des filles *Min Ha est jalouse après *). Merci de votre compréhension. - Grand mère feuillage est vieille today

Partagez | 
 

 Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jung Jae Bum

avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 47

MessageSujet: Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug    Mar 7 Juin - 21:50



Paintcake! >> 19 ans> France > Connexion 4/7j > feat Jibooty







Jung Jae Bum
24 ans > Coréen > Bisexuel > Célibataire > Boss de Threat > Threat










Jae a dû apprendre à se défendre très tôt. Il a donc commencé à jouer avec les aiguilles qu'il trouvait au salon de tatouage, puis a enchaîné avec les couteaux. Il s'est perfectionné dans ce domaine et arrive maintenant à atteindre une cible à plus de 20 mètres en lançant un couteau. Il a donc toujours au moins deux couteaux sur lui qu'il sort si nécessaire.

Il a appris à tatouer, mais refuse de tatouer n'importe qui. Il n'y a que peu de personnes qui ont donc son encre sur leur peau.

Quand il était dealer, il se faisait surnommer "Jay". Depuis, ce nom est resté et seulement peu de personnes connaissent son vrai nom.

Il n'est jamais tombé amoureux mais aime le sexe. Il ne fait par contre pas la différence entre hommes et femmes et se tape autant l'un que l'autre.

Quand son grand père lui a appris qui il était et lui a proposé de diriger Threat, il n'a pas hésité une seule seconde, parce qu'il déteste avoir des gens qui lui donnent des ordres et qu'il aimait l'idée de devenir le boss de son "oncle".







Qualité: Ambitieux: il a des buts et il s'y tient ▲ Charismatique: il a l'air sympathique et ouvert alors que.. non ▲ Compétent: il connait tous les aspects du métier donc fait rarement des erreurs ▲ Convaincant: ça fait partie du métier donc il a plusieurs manières de faire céder une personne, que ce soit en usant de son charme, par la force, ou autre ▲ Rigoureux: les détails sont importants donc il est très intransigeant là-dessus ▲ Prudent: c'est difficile d'échapper à la loi donc nécessaire pour lui de faire attention .
Défaut: Hautain et Froid: il n'aime pas les gens donc il ne fait aucun effort ▲ Intransigeant: en tant que leader dans ce genre de métier c'est marche ou crève ▲ Egoïste: il a appris à ne vivre que pour lui, c'est plus facile ▲ Insensible: les sentiments rendent faible, d'après lui ▲ Manipulateur: il sait utiliser ses atouts pour obtenir ce qu'il veut ▲ Arrogant: il n'a rien à perdre alors il se fiche de se mettre des gens à dos ▲ Réservé: personne ne connait son histoire à part son oncle.
Manie: Quand il est énervé, il lance des couteaux contre le mur ▲ Il fume au moins un paquet de cigarettes par jour ▲ Il joue avec son zippo quand il réfléchit ▲ Il sourit quand il est agacé et/ou énervé ▲ Il se fait régulièrement des tatouages .
Particularités: Il a le dos, le torse et une partie des bras tatoués ▲ Il est connu comme un des meilleurs manieurs de couteau du pays ▲ .

 



Dernière édition par Jung Jae Bum le Mar 14 Juin - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Jae Bum

avatar

Date d'inscription : 07/06/2016
Messages : 47

MessageSujet: Re: Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug    Dim 12 Juin - 21:09

My Story

J'ai eu une enfance assez normale, mis à part le fait que je ne connaisse pas mon père. Ma mère m'avait dit que c'était une personne importante qui n'avait pas le temps de s'occuper de nous et qu'on était mieux sans lui de toute façon.
Evidemment, ce n'est pas très bien vu dans les petites écoles coréennes de n'avoir qu'une maman. On m'a posé des questions, puis on m'a taquiné, jusqu'à en venir à des "taquineries" physiques. J'ai encaissé, je n'ai rien dit, parce qu'en soit c'était un peu de ma faute. Ils étaient tous capable de vanter leur père, d'expliquer en détails leurs métiers, d'illustrer leur force. Moi je ne connaissais même pas son nom.
J'ai essayé d'en parler avec ma mère, de lui poser des questions. Mais elle restait muette. Elle répétait que ce n'était pas important, qu'il n'était pas là de toute façon et qu'il ne le serait jamais. Donc j'ai laissé tomber.

J'avais onze ans quand ma mère est morte. J'avais attendu plus de deux heures devant l'école, à guetter les voitures qui passaient, mais elle n'est jamais venue me chercher. Les surveillants commençaient à s'inquiéter, jusqu'à un appel qui a rendu leur visage livide. Mon vieil instituteur est ensuite arrivé et m'a fait m'asseoir, avant de chercher par quel moyen il allait m'annoncer la nouvelle. Mais j'avais déjà compris.

J'ai complètement changé après ça. Je n'avais plus la patience d'encaisser les coups, du coup j'ai commencé à en donner. J'ai été recueilli par ma grand-mère qui faisait de son mieux pour me "consoler" mais elle ne comprenait pas qu'il n'y avait même plus de tristesse en moi. J'ai compris qu'avoir des sentiments me rendrait faible et provoquerait de la tristesse et de la douleur alors j'ai tout bloqué.

Il a fallu moins d'un an avant que je me fasse virer de l'école, puis j'ai enchaîné établissement sur établissement, sans jamais réussir à rester dans les rangs. Ces débiles mentaux ne comprenaient pas de toute façon alors à quoi bon suivre leurs règles ?


J'avais treize ans quand ce type est venu me trouver. Il disait être mon oncle paternel, il disait me comprendre et a ensuite proposé à ma grand-mère de me prendre en charge. La pauvre femme était dépassée et ne savait plus quoi faire alors elle a accepté, me faisant promettre de lui rendre visite régulièrement. C'est comme ça que je suis rentré dans Threat.

Au début je n'étais que le gamin qui traînait dans le salon de tatouage de son oncle alors que tout le trafic s'exécutait dans l'arrière boutique. Mais j'ai rapidement compris le fonctionnement du métier et ça me plaisait bien. J'ai donc dealé un peu pour lui, j'ai observé le chimiste en plein travail, et puis j'ai parfois récupéré une partie de la marchandise. J'ai essayé de poser des questions sur mon père, de connaître son nom, son histoire, ou juste un détail qui me permettrait de le retrouver, mais mon oncle était catégorique dessus : mon père était mort, j'étais orphelin, donc ça ne servait à rien de perdre mon temps avec ça.

J'ai essayé de me raccrocher à la drogue. C'était tout ce que j'avais de toute façon. Mais les coups que je me suis pris quand mon oncle a découvert que je prenait souvent ma part dans la marchandise m'on rapidement refroidit. Il faut dire que ce n'étaient pas les mêmes coups que les fessées de ma mère et je me suis souvent retrouvé inconscient, baignant dans mon sang, ou juste incapable de réagir à cause du choc et de la dose que je venais de me prendre. J'ai donc rapidement arrêté.
De toute façon, dans cet univers, la drogue me rendait faible et ça, c'était hors de question. J'avais été faible toute ma vie et je ne voulais plus subir ça.


En quelques années, j'ai commencé à me faire un nom. Je n'étais plus la simple mule de mon oncle, je l'aidais désormais dans son organisation, j'avais des personnes à mes ordres et je tenais le salon de tatouage qui lui servait de façade.

Puis il y a environ sept ans, avant même ma majorité, un type est venu me voir, et m'a indiqué de le suivre. Je lui ai ri au nez mais quand il m'a dit qu'il venait de la part de mon grand-père paternel, je n'ai pas relevé et je l'ai suivi.
J'ai alors rencontré le vieillard qui m'a tout expliqué. Mon père était le boss de la mafia et il venait de mourir alors il me proposait de reprendre la tête de Threat.
Il m'a fallu un bon moment pour comprendre, pour réaliser. Toute cette histoire devenait donc très logique. Ma mère ne voulait pas que je tourne mal alors elle n'a pas voulu me parler de mon père, mon "oncle" n'était pas vraiment mon oncle, juste un type engagé par mon grand-père pour garder un oeil sur moi et m'apprendre le métier, il n'était d'ailleurs lui-même pas au courant de qui j'étais réellement, et pendant tout ce temps, mon père était là, à quelques grades au-dessus de moi.

Je n'ai alors pas hésité. Reprendre la tête du réseau de drogue, c'était plus que ce que j'envisageai pour mon futur. Et puis l'idée d'avoir mon oncle à mes ordres ainsi qu'un bon paquet d'autres personnes me plaisait bien.
En quelques mois, j'avais donc pris ma place, complètement restructuré le réseau et avais commencé à l'étendre. Depuis je gère tout depuis mon petit salon de tatouage qui est à présent à mon nom, comme une bonne partie de la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug    Mar 14 Juin - 18:34

congratulations !
Félicitations, tu viens d’intégrer le groupe des threat. Tu peux dès à présent faire recenser ton avatar, trouver un toit où dormir, demander ton rang et recenser ton métier et/ou tes études. Tu peux aussi aller te faire des amis, des ennemis ou autres liens qui te seront utiles dans ta vie. Va aussi te faire un carnet de rp pour être à jour. Et voici le flood privé pour ton groupe !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jung Jae Bum - Parce que je suis une thug
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment écoutez-vous la musique ?
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!
» Saké (Zakariens) - REPORTAGE "Je suis de Retour"
» Je suis en forme lol
» Bonnjour a tous je suis nouveau et fan de JOHNNY HALLYDAY...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rising Underground :: till delilah showed me how :: Born Archives-
Sauter vers: