The law of the street
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Hey les patates douces, les citoyens n'ont encore personne et Tae Oh s'embete tout seul chez les Léviathan. Previliegiez les deux groupes. Sinon, on n'accepte plus d'homme de main chez les daemonis (surtout si ce sont des filles *Min Ha est jalouse après *). Merci de votre compréhension. - Grand mère feuillage est vieille today

Partagez | 
 

 Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ahn Min Ha

avatar

Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 117

MessageSujet: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Dim 5 Juin - 22:28





Tes gestes, je les hais
Jung Kyun Hee & Ahn Min Ha


 
Dans l'une des ruelles, une voiture monte et descend. A l'intérieur, mon copain, Jae Sun qui est l'un de mes co-équipier dans la section infiltration de la police de Séoul. Dans trois minutes, je vais te déposer sur le trottoir. Boudeuse, je croise mes bras et me réinstallant dans mon siège, rompant notre baiser. Min Ha, arrête. Tu sais que tu es obligée. On a besoin des informations pour faire tomber le chef de la prostitution. Un soupir sort de mes lèvres et je regarde par la fenêtre. On voit que c'est pas toi qui te fait tripoter par tout les mecs en manquent de cette ville. Je me retourne vers lui, en remettant ma perruque blonde. A croire que ça ne te dérange pas que j'écarte les jambes pour des porcs. Joueuse, je me penche vers lui, posant ma main sur son entre jambe pour commencer à le masser à un endroit stratégique. Tu devrais faire attention, je risquerai de tomber amoureuse de l'un d'eux car il est plus performant que toi. Et je l'embrasse, tout en faisant glisser la fermeture de son pantalon, ma main se faufile abillement à l'intérieur. Les trois minutes se rallonge en une bonne demi heure.

Ma perruque blonde en place, je sors de la voiture, rajustant mes bas jarretelle sous ma jupe et descendant mon haut, tout en chiquant. Sur le coin de ma bouche, une trace blanche, qui ne cache rien aux autres filles ce qui a pu se passer dans la voiture. Je me penche, regardant mon copain par la fenêtre, lui laissant une vue agréable sur mon décoltée. Je lui tends la main, prenant un air désinvolte comme es autres.
Aboule le fric chéri. Ca te fera pour une pipe et m'avoir sauter, nonante-neuf milles sept deux wons. Il se penche glissant une liasse de billet dans mon décolleté puis, il m'essuie le coin de mes lèvres. On se reverra demain, ciao.

Heureusement pour moi, mes clients sont fictifs. Tous des collègues masculins et l'argent est celle mit à notre disposition par le ministère de la justice. Jae Sun démarre en klaxonnant. Moi, je le regarde partir en faisant une bulle qui éclate, puis je me tourne vers les filles en souriant. Dans vingt minutes, un autre de mes collègues va s'arrêter et dans deux heures je pourraient rentrer chez moi, enfin ma caravane, celle qui me sert de maison lors de mon infiltration.

Debout sur le trottoir, je remets ma veste avant de refaire les cent pas tout en discutant de tout et de rien avec les autres. Je me permets même de sortir une cigarette de la poche intérieur de ma veste. Sauf qu'une voiture s'arrête à mon niveau. Que cette voiture, je ne l'ai jamais vu avant. Les filles se taisent, me regarde et moi, je ne pige pas que je dois monter à l'intérieur, attendant stupidement que le type abaisse sa fenêtre pour me demander le prix pour une passe. Mon mac, enfin, le type a qui je dois refiler l'argent à la fin de mon service, s'approche de moi et me gifle avant d'ouvrir la porte pour me pousser à l'intérieur.
Désolé boss, c'est une nouvelle. Elle ne connait pas encore votre voiture.



Dernière édition par Ahn Min Ha le Dim 12 Juin - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Mar 7 Juin - 10:31





Tes gestes, je les déteste
Ahn Min Ha & Jung Kyung Hee



Kyung Hee jeta un oeil derrière lui avant de quitter son bureau. Il avait un rendez-vous et bien qu’il ne souhaitait en aucun cas y être, il devait au moins s’y rendre pour faire bonne figure. Il le fit donc, car même si son bras droit s’occupait de beaucoup de choses, il était des choses qu’il ne pouvait pas lui confier. Enfin, qui ne pouvait être faite que par le boss : assister à de grandes réunions par exemple. Il entra donc dans la grande salle emplie d’une forte odeur de cigare. La pièce en était complètement enfumée et Kyung Hee était chanceux de ne pas craindre cette odeur ou d’en être allergique.

Il prit place sur l’un des nombreux fauteuils de cette pièce au style gothique. Il n’écoutait en rien ce qu’on lui disait, son bras droit prenant mentalement note de tout ce qui était important à retenir. Il se mit donc à scruter la pièce : elle était très bien décorée mais son esprit ne pu s’attacher à un quelconque objet et continua à vagabonder dans les limbes de ses souvenirs, le ramenant dans un passé lointain qu’il aurait préféré oublié. Il tenta de supprimer les images qui lui venaient à l’esprit, il ne voulait plus y faire face. Pourquoi devaient-elles apparaître maintenant ? Il n’avait rien fait et ce c’était pas quelque chose qui arrivait souvent non plus. Ce n’étaient pas des souvenirs qui habituellement le hantaient, alors pourquoi réagissait-il ainsi maintenant ?

L’air devenait irrespirable et ses pensées l’emmenaient au bord de la suffocation. Il savait que ça ne se voyait pas encore de l’extérieur et avant que cela n’empire, il prit la direction de la porte et partit sans dire un mot. Il pouvait paraître hautain ou autre il s’en fichait, il ne voulait pas être faible. Il savait que son bras droit assurait ses arrières. Il monta donc dans sa voiture où son chauffeur l’attendant, il lui donna la direction qu’il voulait prendre et le chauffeur s’y rendit sans poser une question, il y était parfaitement habitué. Il s’installa confortablement dans le siège arrière, tentant de repousser les pensées qu’il avait. Ce n’était peut-être pas la première mais n’étant pas habitué il ne savait pas vraiment que faire et pensait que s’amuser serait le meilleur moyen de faire partir ces pensées.

La voiture s’arrêta et Kyung Hee attendit, comme à son habitude, qu’une personne entre. Mais se ne fut pas comme d’habitude et la scène qui se déroula sous ses yeux ne le réjouit pas du tout. Il regarda le mac d’un regard noir avant de lui parler de manière froide.

“Elle a certes tort, mais ne t’avise plus de la frapper de cette manière. C’est toi qui va payer pour les dommages ?” Il fit une pause sachant qu’il ne pouvait pas développer en cet instant et surtout, il voulait d’abord s’occuper de lui-même avant de donner un leçon à ce con. Il se fit note de le réprimender plus tard pour cela. “On en reparlera plus tard.”

Il laissa le tout en suspend avant de fermer la porte rapidement et sans manquer de faire du bruit. Il ne prit pas la peine de réfléchir et prit la fille sur ses genoux de façon à ce qu’elle soit à califourchon sur lui. Les yeux yeux rivés dans ceux de la prostituée, il l'observa un moment laissant ses mains glisser sur les côtés de ce beau corps qu’était le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Min Ha

avatar

Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 117

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Mar 7 Juin - 11:58





Tes gestes, je les hais
Jung Kyun Hee & Ahn Min Ha


 
Sans que je ne comprenne quoi que ce soit, je me retrouve tirer par le mac. Il m'oblige à lever la tête avant de me gifler. Purée, ça fait mal. Je sens des larmes perler aux coins de mes yeux sous le coup. Puis, il se met à parler, s'excusant de mon comportement. Nouvelle? Ca fait six mois que je suis en infiltration mais c'est la première fois qu'une voiture s'arrête ainsi sans rien demander. Si on ne m'explique pas qu'il faut que je monte sans poser de question, je ne peux pas savoir.

On me pousse à l'intérieur de la voiture, on me tire même. Mon mac me fait mal, alors que celui qui me tire vers lui est doux dans ses gestes. Il parle, d'une voix qui ne permet aucune réplique.  La portière se referme derrière-moi et je me retrouve en califourchon sur mon client.

Un coup de poignard, c'est ce que je ressens quand nos regards se croisent. D'habitude, je ne baisse pas la tête mais là, j'ai besoin. Se regard je l'ai déjà vu, je ne serais dire où. Mais je le connais. Doucement, je relève la tête, et pose ma main sur ma joue à l'endroit où l'autre brute ma gifler.
Mer....merci Ma voix n'est que murmure alors que je combats cette envie de le serrer dans mes bras. Qu'est-ce qui m'arrive. Je ne le connais pas, je ne l'ai jamais vu.

Dois-je vous conduire à l'hôtel monsieur ou vous préférez conduire? Je sursaute à l'entende d'une autre voix. Quelle cruche, bien entendu qu'il a un chauffeur, sinon il serait à l'avant, devant le volant et non pas derrière. Certainement un fils à papa, ou l'un des ses patrons d'entreprises. Quoi que l'autre la appeler boss. Mon regard toujours sur lui, il ne peut pas être celui qu'on essaye de faire tomber. Il est trop jeune.

Mon client ouvre enfin la bouche, même si il ne me quitte pas des yeux. Au début, il passait doucement ses mains sur mes courbes mais quand nos regards se sont croisés, il s'est arrêté d'un coup, les laissant retomber mollement à côté de lui. Il répond et la voiture se met en route. Mais je fais quoi moi?
Que souhaitez-vous que je fasse, monsieur?

Quand j'ai un véritable client, je le drogue. Ce dernier croit qu'il est entrain de s'envoyer en l'air, et moi, j'utilise ce petit temps pour fouiller dans ses affaires. C'est ainsi que nous avons déjà coffré trois gros bonnets du milieu. Comme quoi avec un agent infiltré parmi les filles est plus efficace que dans les hommes. Monsieur? Vous allez bien? Son regard ne me quitte pas, il a l'air hanté. Peut être est-ce un client qui a juste besoin de parler. Ca je peux l'écouter, puis de fil en aiguille, j'aurai les informations que je souhaite sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Mer 8 Juin - 20:36





Tes gestes, je les déteste
Ahn Min Ha & Jung Kyung Hee



Kyung Hee reste les yeux rivés sur la fille pendant un moment, ne réalisant pas ce qu’il se passe. Elle lui semble si familière, on aurait vraiment dit que c’était elle. Mais cela ne se pouvait pas, pas vrai ? Elle ne pouvait pas être ici, et encore moins vivante. Ses pensées étaient à la fois vives et mortes, il ne savait que faire et la seule chose qu’il pu faire était de la fixer du regard. La fille, quant à elle, avait l’air prise de court et avait pendant quelques secondes baissé les yeux. Elle les avait cependant rapidement relevés et avait remercié Kyung Hee qui fut prit de court à son court. Pourquoi le remercier ? Il voulait simplement que sa marchandise soit en bonne état, ce n’était en aucun cas de la considération. Mais cela ne le fit que prendre plus son temps pour la détailler. Ses mains s’attardèrent sur les hanches de la fille avant que la voix du conducteur ne retentisse.

“Conduis.”

La phrase est courte et Kyung Hee regarde toujours la fille dans les yeux. Il ne s’en détache que lorsqu’elle lui pose une question. Un question qu’il trouve totalement absurde :” c’est son métier, comment peut-elle ne pas savoir que faire ? Peut-être qu’elle a des clients difficiles et préfère savoir en avance. Mais en quoi cela me regarde-t-il ?” Ses pensées s’évasent et il finit par reprendre la parole :

“Oui, je vais bien. Mais je pense que c’est ton métier et que tu devrais un minimum savoir ce que tu dois faire. A moins que tu préfères que ce soit moi qui m’occupe de toi.”


Sa personnalité ressort de nouveau, cette étincelle brille dans ses yeux et son sang coule de plus en plus rapidement dans ses veines. Il est habitué aux prostituées, le seul hic était son visage qui l’avait quelque peu déstabilisé, mais ce n’était plus le cas et il avait retrouvé son assurance. Oui, on ne pouvait pas parlé de calme en voyant cette lueur de prédateur dans ses yeux. L’adrénaline coulait dorénavant à flot et ses gestes se faisaient de plus en plus assurés. Il passait ses mains sur les hanches de la fille avant de les passer sous ses vêtements. “Je peux très bien m’occuper de toi chérie.” Un sourire malicieux vient se dessiner sur son visage et il attend de voir ce qu’elle fera avant d’agir ; mais il sait qu’il n’attendra pas longtemps et que ses pulsions se font de plus en plus pressantes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Min Ha

avatar

Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 117

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Mer 8 Juin - 23:17





Tes gestes, je les hais
Jung Kyun Hee & Ahn Min Ha



 
C'est étrange, vraiment étrange. Mon client a un comportement étrange, c'est le mot. Son regard ne quitte pas le mien. Pourtant, quand je lui demande si il va bien, il détourne sa tête. Et moi, je sens comme un vide. Pourtant ses mains sont de nouveaux sur moi, tenant ma taille. Je ne serai pas expliquée. Si j'étais romantique, je dirai que j'ai eu le coup de foudre pour lui.

Il me répond avec une pointe de moquerie. Mon regard vacille sur le siège à ses côtes, cherchant mon sac. Je me mordille la lèvre en constatant qu'il n'est pas là. Ses mains passent sous ma chemise en jean's. Je sursaute de surprise en sentant ses mains sur ma peau. Un frisson étrange se répand le long de ma colonne vertébrale. Ma bouche s'ouvre sous ses caresses le long de mes côtes alors que nos regards se croisent de nouveaux. Ses yeux ont changés, plus hantés, rien du tout. Il est devenu un prédateur, ses pupilles brillent.
Je...

Il faut que je trouve un moyen pour le repousser, vite. Réfléchissant, je passe mes bras autour de son cou tout en rapprochant mon corps contre lui. Résumons la situation, il n'a pas envie de parler mais plus de me sauter. Et je n'ai pas mon sac, donc ce qu'il faut pour le droguer. Il faut donc je gagne du temps et l'oblige à me reconduire près des autres. C'est là que je me rappelle qu'on est pas deux mais trois. Doucement, je me détache du client et jette un regard derrière-moi avant de le regarder de nouveau. Je n'aime pas les voyeurs et... Un petit sourire non pas du tout forcer mais plutôt amusé. Je n'ai pas mon sac donc pas de préservatif.

Un rire derrière moi résonne, je tourne de nouveau ma tête et voit le chauffeur sourire dans le rétro-viseur avant de garer la voiture sur le côté. Monsieur, mademoiselle a raison. Je vous laisse la voiture. Il sort de la voiture, et moi, je reste sans rien dire. C'est vraiment étrange. Qu'est-ce que je fais maintenant? C'est quoi se bazar?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Dim 12 Juin - 2:11




Tes gestes, je les déteste
Ahn Min Ha & Jung Kyung Hee


Il l’observe et voit ce qu’elle va faire : elle reste tout de même l’une des prostituées de son réseau, il espère donc qu’elle est à la hauteur des attentes de leurs clients. Attentes qui sont mêmes que les siennes. Elle se rapproche mais il a à peine le temps de vouloir quelque chose qu’elle se détache déjà de lui et le laisse sur ma faim. Il la regarde, ses yeux brûlant de désir. Que fait-elle ? C’est ainsi qu’il finit par l’écouter demander au chauffeur de partir avant de lui dire qu’ils ne peuvent rien faire puisqu’elle n’a aucun préservatif sur elle. “Elle se fout de moi ?” Une once de colère le parcourt mais il se retient facilement, il ne veut pas se voir de nouveau énervé pour une broutille.

Il passe donc outre le voyeurisme mais le sujet des préservatifs est à prendre en compte, surtout sachant que le deuxième argument n’est pas des moindres. Il ne peut même qu’acquiescer ; et puisqu’elle ne semble pas encore connaître son identité, il pense feindre d’être un client normal (quoiqu’assez réputé pour être respecté comme il l’a été auparavant). Il répond donc de manière à avoir ce qu’il souhaite, il n’est pas venu pour repartir bredouille : c’est tout de même Jung Kyung Hee ! Il réfléchit quelques secondes et reprend la parole, une fois le chauffeur descendu.

“Les voyeurs ne me dérangent pas mais comme tu voudras chérie. Et évidemment que l’on ne fera rien sans préservatif, je ne suis pas non plus quelqu’un qui vient voir les putes et ne les considère pas. Mais si je t’ai prise, je ne vais pas non plus te laisser partir parce que tu n’as rien sur toi en cet instant. Il y a sûrement des préservatifs dans la boîte à gants, donc si tu prends la peine d’aller le chercher…”


Il laisse sa phrase en suspend et même la manière de dire celle-ci montre de la suspicion. Il ne saurait dire pourquoi mais il sent quelque chose, une réticence ou autre chose, mais il la voulait et l’aurait, quelque soit les moyens à employer. Comme le dit le dicton : la fin justifie les moyens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Min Ha

avatar

Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 117

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Dim 12 Juin - 15:03





Tes gestes, je les hais
Jung Kyun Hee & Ahn Min Ha



 
Le chauffeur se gare, et sort de la voiture, comme ça. Je ne sais même pas où on est. Un coup d'oeil par la vitre m'indique qu'on est dans un endroit désert. Je reste même surprise de voir des herbes sèches et des fleurs. Mon client parle. Je me mords la lèvre, c'est vrai que je n'ai pas d'ordre à donner. Logiquement, il paye pour s'envoyer en l'air, moi, enfin mon corps n'est que l'objet de son assouvissement. Le voyeurisme ne vous dérange peut être pas. Mais j'ai le droit de refuser. Un sourire se dessine sur mon visage, alors que je reporte mon regard dans le sien. Donc je mets mon veto.

Il a dit qu'il y avait des préservatifs dans la boite à gant. Donc, je me retrouve dans l'obligation de jeter un coup d’œil. J'espère juste qu'il y en ai pas. Là, il ne pourra rien faire. A moins qu'il décide de se rendre dans un magasin pour en acheter. Mais ça risque de lui coûter plus cher qu'autre chose. Aaaah! Pourquoi est-ce que j'ai oublié mon sac dans la voiture de Jae franchement. Logiquement, il devrait être drogué et croire qu'il s'envoie en l'air avec moi.

Je me bouge, m'installant à ses côtés, non pas assise mes sur mes genoux.
Ne bougez pas monsieur. Je vais regarder si il y en. J'espère sincèrement qu'il y en a pas. Sinon se sera vraiment la première fois que je couche avec un client. Bon, je ne peux pas nier, il m'attire. Et le fait de mettre retrouver dans ses bras s'était comme si, j'avais toujours connu cette étreinte. Puis son regard. Je peux y lire n'importe quoi. De la surprise, cette impression qu'il a vu un fantôme, à la colère en passant par du désir. Non, pas le même désir que je vois d'habitude dans le regard des autres. Même pas celui que Jae Sun a pour moi. Un désir plus fort.

Je m'appuie contre le siège devant moi, passant un bras pour ouvrir la boite à gants. Seulement, la voiture est trop grande ou je suis trop petite. Impossible d’atteindre l'ouverture. Là, sans penser à comment je suis habillée, à ce qu'il va bien pouvoir voir, je me penche complètement. Il doit avoir une vue sur mes jambes fines et musclés à la fois. Au faite, je sens son regard dessus, sur mes bas, sur le haut de mes cuisses. La situation est étrange, comme si je l'avais déjà vécu avant. Un frisson me prend, m'imaginant ses mains remontant doucement sur ma peau, dessinant le contour de mes jarretelles.

Me relevant légèrement, écartant un peu les jambes, il peut constater que je ne porte rien en-dessous de ma jupe, à part mes mi-bas. J'ouvre enfin la boite à gants, sentant mon corps devenir fébrile sous son regard. Et c'est là que je les vois. Ma tête tourne vers lui, je me mords la lèvre. Faut-il que je mente en disant qu'il n'y en a pas ou me laisser tenter par ce que mon imagination joue dans ma tête.
Je n'arrive pas à les attraper. D'une certaine façon je ne mens pas, il faut que je passe sur le siège en face pour moi pouvoir en prendre un dans ma main. Alors, j'ouvre la portière et sort sans rien dire. Lui, est resté silencieux, attendant.

Deux secondes après, j'ouvre la portière avant et attrape les préservatifs que je mets dans la poche arrière de ma jupe en jean's. Mon regard se pose sur lui, au faite, je le dévore. Alors que dans ma tête, je rêve de ses mains sur moi. De ses lèvres sur ma peau. Je baisse les yeux, sentant mon sang afluer vers mes seins mais pas que... Et c'est là que je décide de me laisser tenter par un autre homme que Jae Sun.

J'appuie sur le bouton du siège pour le reculer. La voiture est assez grande pour qu'il est la place de s'allonger. Aucun mot sort de mes lèvres, que je mordille. D'un geste j'enlève ma perruque blonde, secoue ma tête pour que mes cheveux longs reprennent leur place. Mon regard lui indique que j'ai envie qu'il vienne me rejoindre. Mais après tout le client est roi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Jeu 16 Juin - 0:56




Tes gestes, je les déteste
Ahn Min Ha & Jung Kyung Hee


Un instant passe et Kyung Hee ne peut sentir que la tension monter en lui. Il n’y a pourtant rien, que pouvait-il bien se passer ? Sentait-il un danger arriver ? Il ne savait pas. Il ne pouvait qu’observer la fille pendant qu’elle s’expliquait. Il n’écoutait ce qu’elle disait qu’à moitié, et même s’il l’avait écouté, il n’aurait pas vraiment fait attention à ce qu’elle disait : ce n’était qu’une prostituées.

Il ne sait pas quoi penser alors qu’elle s’installe à ses côtés. Que peut-il faire ? Il est désemparé, cela ne se voit pas, mais il le sait, il le sent. Elle fait cependant ce qu’il demande et va vérifier s’il y a vraiment des préservatifs dans la boîte à gants. Et les doutes s’effacent, seul le désir persiste. Ses yeux la dévorent, son corps s’ébouillante, son âme et son corps la veulent. Il savait qu’il pouvait tenir encore un peu, mais ça ne durerait pas éternellement : il la voulait et ce n’était pas dans son caractère d’attendre ou de ne pas avoir ce qu’il désirait sur le champs. Le tout s’amplifie lorsqu’elle se penche pour atteindre la boîte à gant. Elle voulait le chauffer ? Si c’était le cas, elle avait parfaitement réussi !

Il l’observe et tente de freiner ses pulsions, mais que faire face à ce corps ? Il était parfait, des jambes musclées, et rien pour couvrir cette belle peau. Elle ressemblait exactement à celle de Min Hee. Les images affluent : celles de Min Hee, d’elle et Kyung Hee, leur couple, leurs heureux moments… Il n’en pouvait plus, il la voulait de plus en plus et même s’il appréciait se retenir, il ne pouvait plus et effleurait quelque peu la peau de la fille. Il ne savait pas si elle le sentait, mais cette proximité le rendait encore plus désireux et le toucher, bien que bref, lui envoyait des frissons qui parcouraient tout son corps.

Il voulait plus mais préférait attendre qu’elle ramène ce fichu préservatif. Il l’entend et sait qu’il ne pourra pas se retenir, et que s’il tente tout de même de le faire, la partie de jambe en l’air ne se passera pas comme prévue. Enfin, ce serait surtout inattendu pour la fille : être brutal ne le dérangerait pas le moins du monde, bien au contraire. Et ce corps, il ne l’avait pas eu depuis si longtemps….Elle passe sur le siège avant et avant qu’il n’ait le temps de riposter, elle attrape les préservatifs. Tout est parfait… ou presque. Elle enlève sa perruque, et c’est la goutte d’eau qui fait déborder la vase. Plus de ressemblance avec Min Hee était impossible, on aurait dit un sosie, une clone, une jumelle ou la personne elle-même.

Kyung Hee bloque un instant avant que son naturel ne revienne au galop. Un naturel adopté depuis la mort de Min Hee mais un naturel qu’il gardera certainement à vie. La manière dont agit la fille est très probablement de la provocation et il ne peut que sourire à cela. En quelques secondes, il la rejoint et le plaque contre le siège. Il reste cependant quelques instants à la regarder dans les yeux avant d’oser agir.

Ses pensées défilent à toute allure, ce qu’il vient de se passer il s’en souvient à peine. Il ne saurait se souvenir de ce qu’il vient de faire et de ce qu’il fera. Il ne veut cependant pas perdre cette occasion, et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ses lèvres sont plaquées contre celle de la prostituées. Il apprécie ce goût si distinct, si familier et pourtant si différent. Ses mains se déplacent instinctivement vers la chevelure de la fille et il se lâche dans le baiser. Il a l’impression d’avoir attendu cela pendant si longtemps qu’il ne sait même plus si c’est vrai ou s’il ne fait que projeter ses désirs. Mais en attendant, même si ce n’est qu’illusion, il préfère oublier et profiter de ce moment, n’était-ce pas sa devise ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Min Ha

avatar

Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 117

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Jeu 16 Juin - 10:31





Tes gestes, je les hais
Jung Kyun Hee & Ahn Min Ha



 
Pendant que je me penche vers la boite à gant, mon imagination me joue des tours. Où est-ce un souvenir d'avant. La sensation que cette situation c'est déjà produit plusieurs fois. Moi discutant avec quelqu'un à l'arrière d'une voiture, le repoussant pour attraper ce que je veux. Sa main qui frôle ma peau, son souffle sur ma nuque. Je suis comme hypnotiser par mes gestes, laissant mon imagination travailler.

Sortir de la voiture, devrait me remettre mes idées en place. Pourtant, non. En moins de deux secondes, j'attrape un préservatif que je mets dans la poche arrière de ma jupe. Mon regard posé sur lui. Sans trop réfléchir, j'enlève ma perruque, libérant mes cheveux. Je secoue la tête pour qu'ils se mettent en place. Puis silencieusement, j'abaisse le siège passager. Mon regard dans le sien, je l'appelle intérieurement pour qu'il vienne jusqu'à moi.

Sans rien dire, il me rejoint. C'est un client alors pourquoi est-ce que mon coeur bat la chamade quand il me pousse sur le siège, me plaquant entre le cuir et son corps. Ses yeux dans les miens, il me caresse la joue. Ses gestes sont doux avant qu'il comble l'espace entre nos lèvres.

Un feu d'artifice m'envahit d'un coup. La sensation se fait encore plus présente. Mon corps n'est plus que frisson et fièvre. Alors qu'une image d'un garçon portant un masque, un loup, s'interpose dans mon esprit. Se baiser, je le connais mais d'où.

Je réponds à se baiser avec envie, comme si c'était vital pour moi. Mes mains se posent dans son dos, ses mains à lui dans mes cheveux. Du bout des doigts, je fais des cercles tout en remontant vers ses cheveux. Un léger gémissement sort de mes lèvres. Puis je le lâche, tournant ma tête. Qu'est-ce que je fais.

Doucement, je retourne ma tête vers lui, le regardant, sentant le rouge me monter aux joues.
Je ... Qu'est-ce que je peux dire vraiment. Rien. Alors je prends appuie sur mes coudes pour me redresser un peu, attendant qu'il suive le cheminement de mes pensés. Puis habilement, je commence à déboutonner sa chemise, tout en reprenant notre baiser.

Impossible de décrire la sensation qui parcourt mon corps, je ne suis même pas sur de ce que je fais. C'est comme si c'était instinctif, un besoin vital. Dès que je sens sa peau sous mes mains, je romps une nouvelle fois le baiser, pour poser mes lèvres dans son cou, descendant sur son torse. Mes mains repoussent la chemise, pour qu'elle atterrisse derrière-nous, sur mes pieds. Mon regard sur lui est brûlant. Une nouvelle fois, je fais une chose que je ne me savais pas capable. Attrapant sa main, je mets son index en bouche, suçant son doigt, jouant avec ma langue autour. Mon regard dans le sien.

Intérieurement, je me sens étrange. Un feu d'artifice, un volcan en éruption. Comme quoi si j'étais romantique, je pourrai dire que j'ai eu un coup de foudre pour un client. Ce client.

Je pousse mon corps contre le sien, voulant plus, encore et toujours. Relâchant son doigt, mes lèvres se reposent contre les siennes, mes mains se posent une nouvelle fois dans son dos et là, je rentre mes ongles sous cette peau douce comme pour le marquer tout en murmurant contre ses lèvres.
Je suis à toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jung Kyung Hee

avatar

Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 97

MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   Ven 17 Juin - 14:14




Tes gestes, je les déteste
Ahn Min Ha & Jung Kyung Hee


Tout, absoluement tout dans cette scène lui rappelle Min Hee. Du physique de la prostituée, à son odeur, en passant par les gestes qu’ils font tous deux. Rien ne semble avoir été laissé au hasard par le destin qui semble s’être acharné sur le jeune héritier. Elle agissait exactement de la même manière que la femme de sa vie et son apparence n’aidait en rien à ce qu’il puisse se concentrer. Il décida donc de laisser ces pensées de côtés et de profiter de l’instant comme si tout était normal et qu’il ne couchait qu’avec une de ses prostituées. Ce sera difficile mais il préfère se dire qu’elle n’est qu’une filles comme les autres et qu’elle ressemble simplement à cette qu’il a tant aimé.

Il l’embrasse, ce qui est déjà quelque chose qu’il ne fait que très rarement de peur de s’attacher à quelqu’un d’autre que celle qui le hante depuis toujours, mais à l’instant où elle répond à ce baiser, il sait qu’il ne pourra plus s’abstenir. Mais elle détourne la tête et Kyung Hee sort de sa torpeur, elle n’est pas Min Hee, mais pourquoi est-elle si identique ? Il n’a jamais éprouvé de regrets ou quoi que ce soit auparavant, ni même maintenant, alors pourquoi se posait-il tant de questions ? Que ce soit elle ou non, il n’a qu’à coucher avec elle et se défaire de cette sensation et si besoin est, coucher avec elle encore et encore, elle fait partie de son réseau alors où était le mal ?

Ses pensées s’arrêtent de nouveau lorsqu’elle reprend la parole. Il reprend ses gestes habituels : ses mains sur les hanches de la fille pendant qu’elle lui déboutonne la chemise. Il aime ce qu’elle fait, tout ce qu’elle fait et même la manière dont elle le fait. Elle était l’exact réplique de Min Hee et le regard de Kyung Hee ne pouvait s’en détacher, il la dévorait pratiquement du regard et il le ferait en vrai s’il n’était pas du genre à laisser durer le plaisir. Son index dans la bouche de la fille, il sent une boule se former dans son bas-ventre, c’était parfait.

Alors pour une soirée, il se dit qu’il peut se laisser aller et laisse son corps serré à celui de la prostituée tout en s’y frottant de plus en plus et quand la phrase qu’elle disait est finie, il ne peut que s’arrêter. Mais sa décision est prise et en une fraction de seconde ses lèvres sont de nouveau vissées à celles de la fille.

“Oui, sois mienne.”


Les ongles sur sa peau lui apporte une exquise douleur, il ne veut pas finir, il voudrait que ce moment dure éternellement. Il commence à lui enlever son haut et masse lentement ses seins encore emprisonnés dans son soutien-gorge. Il aime la toucher et ne veut pas la lâcher, il touche à toutes les parcelles de peau auxquelles il a accès et goûte à la peau de son cou. Il y dépose d’abord de légers baisers avant de la mordiller doucement.

“Abandonne-toi et laisse-moi te dévorer.”


Il n’était pas du genre à parler et cette seule phrase montrait l’effet qu’elle faisait sur lui. Mais il savait qu’il ne dirait rien de plus, le charme était trop fort et les chances que tout s’arrêtent étaient faibles. Et il ne voulait pas penser à la fin, alors il s’abandonna et ne se concentra que sur les sensations que le corps à ses côtés lui procurait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tes gestes, je les hais {Kyung Hee} +18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ OS ] Je te hais mon amour
» Kyung Wha CHUNG
» Topic : The Cure
» Forum Electro-minimale > kézako ?
» Bonjour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rising Underground :: till delilah showed me how :: Born Archives-
Sauter vers: